L'annuaire argumentaire anti-restrictions
ARGUMENTS CONTRE LE PASS SANITAIRE/VACCINAL
  • « Il suffit de constater que les « bonnes raisons » ne manquent pas pour le pass sanitaire : reprendre une vie sociale, culturelle, voyager. Toutes les mesures coercitives sont faites pour imposer le bonheur aux Français… malgré eux. Le pass sanitaire, c’est la porte ouverte au crédit social. » Patrick de Casanove, Président du Cercle Frédéric Bastiat.

PROTECTION SANITAIRE
« Le pass sanitaire sert à protéger du covid »
  • Le pass sanitaire repose sur les tests, une preuve de vaccination ou d’immunité.
  • 165 des 600 clients présents dans une discothèque néerlandaise dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 juillet se sont révélés positifs au coronavirus alors qu’ils avaient présenté un test de dépistage négatif à l’entrée. Les tests ne sont pas efficaces à 100 % et sont falsifiables.
  • La vaccination ne protège pas aussi bien des variants, dont celui Delta. Dernièrement en Israël, 40 % des cas positifs au Covid-19 étaient vaccinés selon l’ancien directeur général du ministère de la Santé.
  • Le vaccin ne ferait que réduire la transmission. Ainsi une personne vaccinée peut en contaminer une autre pourtant vaccinée.
  • La vaccination n’empêche pas de développer des formes graves : voir argumentaire vaccination obligatoire.
« Un test peut suffire avec le pass sanitaire »
  • Le gouvernement réfléchit à le transformer uniquement en passeport vaccinal. Dans un avis récent, le Conseil scientifique propose de transformer le pass sanitaire en “pass vaccinal”, qui deviendrait nécessaire “pour pouvoir accéder à certains ‘espaces de libertés'”, comme les restaurants ou les activités culturelles et sportives…).

Soutenez notre initiative avec un don !

MISE EN PLACE ET PROPORTIONNALITÉ
« Le pass sanitaire ne sert que pour les événements et rassemblements »
  • Actuellement utilisé pour les grand rassemblements et événements de plus de 1000 personnes, aucun seuil de nombre de personnes n’est cependant inscrit dans le texte de loi. Ainsi, Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale déclare que « L’idée que l’on puisse utiliser son pass sanitaire pour se rendre au cinéma, au théâtre, au restaurant ne me choquerait pas”.
« Le pass sanitaire est une mesure proportionnée à l’épidémie »
  • Le taux de létalité en France du coronavirus s’établit à 0,6 % des personnes contaminées, 0,3 % pour le variant Alpha et 0,2 pour Delta. Début juillet 2021, 5,79 millions de personnes ont été contaminées au covid en France dont 5,63 millions se sont rétablies. En comparaison la peste noire possède un taux de létalité de 30% à 60% pour la forme bubonique et est presque 100 % mortelle dans sa forme pulmonaire.
  • Imposer une mesure discriminatoire et stigmatisante pour une dangerosité aussi faible est disproportionné.
ÉTHIQUE ET MORALE
« Le pass sanitaire permet de retrouver la liberté »
  • La liberté de déplacement est un droit garanti par l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme depuis 1948.
  • La devise Française est liberté, égalité, fraternité : trois principes rompus avec le pass sanitaire. La liberté de déplacement étant réduite, l’égalité des citoyens devant la loi n’existe plus, et la fraternité entre Français est brisée.
  • Article 1 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789: « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. »
  • Article 2 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789: « le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression ».
  • Article 4 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789:, « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi ». Or vu le faible taux de létalité du covid, les français ont le droit de jouir pleinement de leurs libertés sans contraintes.
  • Le pass est présenté comme une libération bien que son instauration s’accompagne de menace et de chantage. S’il était une libération, s’il était utile et moral, il serait adopté spontanément, sans coercition ni manipulation.
  • Affirmer que les individus seront libres avec le pass sanitaire, mais que s’ils le refusent ils ne pourront pas avoir de vie sociale et que par conséquent ce refus de vie sociale est leur libre choix, est une absurdité.
  • Un droit naturel ne peut être prétexté pour détruire un droit naturel.
« Le pass sanitaire n’est pas discriminatoire »
  • En droit, le contrôle de l’identité d’un citoyen Français doit être exceptionnel et non la norme.
  • Le pass sanitaire créé un apartheid sanitaire et social avec deux catégories de citoyens.
  • Le pass sanitaire instaure une condition sociale des citoyens à partir de leur condition médicale. C’est un recul des droits et de la déontologie avec la divulgation du secret médical.
  • Le pass sanitaire, c’est la porte ouverte au crédit social en triant les bons et les mauvais citoyens en fonction de leur santé.
  • Résistons ensemble !

    Envoyez-nous vos arguments via notre formulaire de contact ou à l’adresse mel : contact@stopdictaturesanitaire.fr

  • Tous droits réservés – 2021

    Fichier:Twitter Bird.svg — Wikipédia  Suivez-nous sur Twitter

    Contactez-nous : cliquez ici